AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 it's a mistake - saphir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



♔ MESSAGES : 34
♔ CELEBRITE : Jon Kortajarena.
♔ ARRIVÉE LE : 05/10/2016

MessageSujet: it's a mistake - saphir.   Lun 10 Oct - 13:22


Le regard rivé sur l’écran de mon téléphone portable, je réponds à quelques mails sans faire attention au reste. Il faut dire que je n’ai pas besoin d’une extrême concentration puisque je suis à l’arrière d’une voiture de luxe et qu’un chauffeur m’accompagne à mon rendez-vous. Évidemment, il s’agit encore et toujours d’un rendez-vous professionnel puisqu’il faut que j’aille dans un studio où je vais faire un shooting pour une marque de luxe que je représente depuis quelques mois. Le fait d’être « égérie » à des avantages, mais aussi beaucoup d’inconvénients. Il faut bien s’imaginer que je n’ai pas le droit de porter d’autres marques parce que je représente officiellement celle-ci et qu’en conséquent, le fait de faire de la publicité pour des concurrents pourrait m’attirer pas mal d’ennuis… Et je préfère les éviter !

J’arrive au studio. Je sors de la voiture et on m’ouvre la porte, je remercie d’un hochement de tête et je suis rapidement pris en charge. Dans ces cas là, je me sens comme un pantin parce que je n’ai absolument rien à faire : les gens font tout, s’occupent de vous apporter un café ou un thé, on se fait maquiller et les fringues sont déjà préparées. Encore heureux, ils n’en sont pas au point où ils déshabillent parce que ça me mettrait franchement mal à l’aise ! Une fois prêt, je sors de ma loge et me balade un peu dans le studio puisque le photographe prépare encore le matériel et c’est à ce moment là que je vois une silhouette connue.

Je m’approche de la personne, convaincu de la connaître puisqu’il me semble bien que ce soit un ami proche que je connais depuis quelques années. Sans attendre, et parce que c’est dans mes habitudes, et dans les siennes, je lui claque ma main aux fesses, les pinçant légèrement en riant. « Ça va p’tit cul ? » Demandé-je tout en ricanant un peu… Mais je m’arrête vite. Son manque de réaction me fait douter pendant quelques secondes… Et si ce n’était pas… Oh non. Je viens de comprendre. Ce n’est pas James.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



♔ MESSAGES : 189
♔ CELEBRITE : Baptiste Giabiconi
♔ ARRIVÉE LE : 05/10/2016

MessageSujet: Re: it's a mistake - saphir.   Lun 10 Oct - 17:10


Il y a des jours comme ça où tu te dis, qu’il aurait mieux valu que tu restes couché. Le genre de journée qui sent la merde, clairement, et pourtant tu fonces tête baissée, il faut simplement s’habituer à l’odeur. « Saphir ! Dépêches-toi un peu ! On est en retard bordel ! Ouais bon, aussi, on n’aurait pas dû sortir et baiser comme des chacals, plus jamais ! » Je lève les yeux au ciel et termine de me préparer : « C’est de ta faute ! T’as chaud au cul, t’en pouvais plus hier soir ! Alors ouais, c’est ça plus jamais ! Et quand je dis plus jamais, t’as très bien compris ! » Rassurez-vous, ce n’est pas une scène de couple car, cet individu et moi, nous ne nous aimons pas. Il est un de mes plus rudes rivaux dans le mannequina ; on a juste trop bu au point de ne plus savoir où se trouve le Nord et c’est parti en live. Point. J’entends la porte claquer et je souffle bruyamment. Retard pour retard, je vais prendre une aspirine et mon déjeuner avant de filer. De toute façon, ce shooting, je le sens mal. En plus je vais devoir bosser avec un acteur dont on ne m’a pas dit le nom, génial !

[…] Je suis enfin dans la voiture et j’ai bien dit au chauffeur de ne pas tenter le Diable en jouant avec l’accélérateur. Un seul accident m’a suffi. Parce qu’être dans le coma et se voir mourir, ce n’est pas agréable du tout. Il y a un peu de monde sur le chemin qui me mène à Beechmont mais ce n’est pas important. Je regarde les dernières nouvelles présentes sur les réseaux sociaux, qui a rompu avec qui et tout ça, ouais la routine en somme, en sirotant mon Caramel Latte Macchiato. Après une bonne demi-heure de trajet, la voiture s’immobilise enfin devant le studio. Il y a une pelleté de journaliste et inutile de dire que pour passer inaperçu, c’est perdu d’avance. Le chauffeur m’ouvre la porte et je descends alors que les flashs m’agressent. Heureusement pour moi que j’ai mis mes lunettes de soleil. Je m’engouffre dans l’agence sans accorder le moindre regard aux paparazzis. Je suis de mauvaise humeur aujourd’hui et je crois que ça se voit car tout le monde est gentil avec moi. Je n’aime pas ce genre de lèches-culs mais bon, au moins, personne ne m’emmerdera. Je jette un rapide coup d’œil au photographe qui n’a pas fini de préparer son matériel. Parfait, je vais pouvoir souffler un peu. « Bonjour Monsieur Valentine, les tenues sont prêtes sur le chariot, et elles sont dans l’ordre de passage. » J’aime quand c’est réglé comme du papier en musique dans ma loge ! J’ai de quoi manger et de quoi boire parce que oui, je suis difficile niveau goût. Dos à la porte qui est ouverte, je commence à retirer mes vêtements et enfile la première tenue avant qu’une main ne vienne me toucher le cul : « Ça va p’tit cul ? » Je me fige et arme mon poing avant de me tourner rapidement pour répondre, à ma façon, à l’individu qui a la main baladeuse. Seulement, mon poing s’arrête à quelques trois centimètres du nez du jeune homme. Je palis si vite que j’en deviendrais presque transparent. Mon cœur a raté quelques battements et je comprends pourquoi personne ne m’a dit de qui il s’agissait pour le shooting.

Il me faut un long moment pour que je me rende compte qu’il est là, devant moi et que j’ai failli lui casser le nez. Cet homme que j’idolâtre depuis tant de temps. Cet homme qui hante mes rêves les plus défendus. J’abaisse mon poing qui est resté en suspens alors que nos regards se sont connectés depuis le début. Je me sens mal. Oh oui, je crois que je vais m’effondrer et… c’est ce qu’il se passe… Quand je disais que cette journée sentait la merde…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



♔ MESSAGES : 34
♔ CELEBRITE : Jon Kortajarena.
♔ ARRIVÉE LE : 05/10/2016

MessageSujet: Re: it's a mistake - saphir.   Lun 10 Oct - 20:31


Règle n°1 : ne jamais mettre la main aux fesses d’une personne sans être vraiment certain de son identité !
Règle n°2 : toujours se référer à la règle n°1.
J’en plaisante, mais ce n’est pas vraiment drôle ! Je pense que le type va croire que je suis un gros pervers qui tape les fesses de tout le monde et qui se croit tout permis sous prétexte que le monde du cinéma lui fait les yeux doux depuis des années. Je ne suis pas de ce genre, je le jure ! D’accord, je me permets beaucoup de choses et j’ai parfois des tendances narcissiques, mais merde, je ne tape pas le cul de n’importe qui ! Et là, je croyais vraiment que c’était James, sauf que ce n’était pas lui et je me retrouve dans une position inconfortable.

Il s’en est fallu de peu pour qu’il me balance son poing dans la gueule. Et heureusement, il ne l’a pas fait ! Vous croyez vraiment que ma gueule abimée va vendre ? Ce serait vraiment un drame et je n’ai pas envie que mon nez soit cassé ! Mais quoiqu’il en soit, le jeune homme reste le poing levé, mais ne fait rien de plus. Nos regards sont connectés et ne se lâchent plus. Je m’attends à ce qu’il dise quelque chose, histoire que je sois certain qu’il va bien le prendre ensuite, mais rien ne vient… Je remarque seulement que les couleurs quittent son visage et quelques secondes plus tard, ses jambes se dérobent sous lui.

Réflexe venu du fin fond de mes aptitudes, je le rattrape avant qu’il ne chute et heurt violemment le sol. « HEY ! J’ai besoin d’aide par ici ! » Crié-je à l’intention des personnes qui se baladent dans les couloirs. Pas que ça me dérange d’avoir quelqu’un dans les bras, mais s’il pouvait reprendre connaissance, ça m’arrangerait aussi. Deux personnes entrent et semblent être affolés. « Que s’est-il passé ??! » Je la regarde, comme si elle venait d’une autre planète. « Que croyez-vous qu’il se soit passé ? Je ne le tiens pas dans mes bras dans le seul et unique but de faire un remake d’une quelconque pièce de Shakespeare ! Il est tombé dans les pommes. » Lâché-je avec agacement. Les questions stupides ont tendance à m’irriter. « Installons-le sur le canapé. » Voilà une bonne idée. Le jeune homme m’aide et quelques secondes plus tard, la belle au bois dormant est installée. « Apportez-moi un verre d’eau. » Dis-je en tapotant doucement la joue du jeune homme. « Hey… Reviens parmi-nous… » Tss, je pensais pas qu’une pauvre main aux fesses pouvait faire cet effet-là… (haha, que je suis drôle !).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



♔ MESSAGES : 189
♔ CELEBRITE : Baptiste Giabiconi
♔ ARRIVÉE LE : 05/10/2016

MessageSujet: Re: it's a mistake - saphir.   Lun 10 Oct - 20:48

Si je fais un bilan dans mon esprit bordélique, je viens tout juste de rencontrer mon idole, le gars que je considère comme un Prince Charmant et avec qui j’aimerais jouer les Cendrillons, et là, c’est juste le blackout total. Si je suis tombé dans les pommes, je crois qu’on ne peut pas faire pire comme premier contact. Je sens un peu d’agitation autour de moi alors que les tapotements sur ma joue, me ramène à la vie. « Kessecé… ? » Oui, je parle très bien. « Hm euh… shit… » Mais encore ? Ouais, on va arrêter là les conneries. Faisons le point. Je retrouve ma vue et remarque que Joaquin est penché au-dessus de moi. Je me redresse très vite en rougissant comme jamais. « Okay, c’est flippant… je… je suis tombé dans les pommes, sérieusement ?! » Je pensais que toute cette journée n’était qu’un putain de cauchemar, ce moment ultra-gênant me prouve le contraire. Passé le choc de la rencontre, je fixe Joaquin droit dans les yeux : « Et sinon, ça t’arrives souvent de palper le cul des gens comme ça… ? Non pas que c’est dérangeant de mon point de vue mais, c’est surprenant. » ...pour un hétéro... Je ne sais pas si je suis en colère ou si je suis flatté que Joaquin m’ait touché les fesses. Peut-être que je devrais être en colère ? Une femme arrive avec un verre d’eau et me le tends. « J’ai eu un moment d’absence mais tout va bien, vous pouvez retourner à vos occupations. Merci pour le verre. » Je bois quelques gorgées lentement et m’adosse au canapé en massant mes tempes. « J’ai failli te frapper, tu le sais ça ? Si tu n’avais pas été… euh Joaquin, je n’aurais pas hésité… Je suis désolé pour ça… ce n’est pas dans mes habitudes... » Faux, parce qu’il m’arrive de perdre connaissance quand je manque de sucre. Mais ça, il n’a pas besoin de le savoir, je suis suffisamment gêné comme ça. « Je pense que tu as dû me confondre avec quelqu’un… ce n’est pas grave… »

Mes joues n’ont pas quitté leur jolie couleur rouge et j’évite soigneusement son regard pour ne pas défaillir de nouveau. Il est encore plus magnifique en chair et en os. Si je ne savais pas me tenir, je serais probablement en train de baver comme un gros porc mal élevé. Ouais bon, depuis quand un porc peut être bien élevé ? Bordel, je m’enfonce dans un dédale de connerie, c’est vraiment ridicule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



♔ MESSAGES : 34
♔ CELEBRITE : Jon Kortajarena.
♔ ARRIVÉE LE : 05/10/2016

MessageSujet: Re: it's a mistake - saphir.   Ven 14 Oct - 13:45


Je me retrouve penché au dessus de lui et je me demande bien ce qu’il s’est passé exactement pour qu’il perde connaissance aussi brusquement. J’ai bien envie de croire que c’est ma présence qui joue, mais après on va encore dire que je me la raconte de trop, que je m’aime un peu beaucoup et qu’il n’y a que moi qui compte… Ce n’est quand même pas un mensonge lorsque je dis que des jeunes femmes tombent dans les pommes lorsque je suis dans les parages ! À une avant-première, je me souviens qu’il a fallu faire évacuer une dizaine de demoiselles… Je ne l’invente pas, c’était dans la presse parce que les journalistes trouvaient cela dingues que des jeunes femmes se mettent dans un état pareil pour un simple acteur. Ils ne comprennent rien, vraiment.

Le jeune homme reprend connaissance et j’esquisse un mince sourire en coin alors qu’il réalise soudainement qu’il s’est bien écroulé d’un coup. « Oui, sérieusement. » Glissé-je dans un petit rire. En même temps, je ne vois pas comment lui dire le contraire, il y a des témoins à présent. Heureusement, il se reprend vite et retrouve des couleurs en me parlant du fait que je palpe le cul des gens… Alors déjà, je ne l’ai pas palpé ! Je lui ai mis une petite fessée et ensuite, je l’ai un peu pincé mais je n’ai pas tâté la marchandise… enfin, je n’espère pas. Pas le temps de répondre qu’on apporte le verre d’eau. On se retrouve ensuite seuls et il retrouve la parole. Je souris toujours et le fixe.

« Premièrement, je ne palpe pas le cul des gens toutes les cinq minutes… Ne me vois pas comme un pervers, tu veux ? » Glissé-je dans un rire. « Ensuite, oui, j’ai bien vu que tu allais m’en mettre une et je te suis reconnaissant de ne pas l’avoir fait. Pas que je veuille me la raconter, mais mon visage vaut des millions de dollars. » Oui, mes contrats publicitaires et au cinéma sont à ce niveau là. On me paye des petites fortunes à chaque fois… À un tel point que je ne sais déjà plus quoi faire de mon argent… « Et je croyais en effet que tu étais l’un de mes amis… On se salut de cette manière, c’est grave ? » Demandé-je en souriant en coin.

Chacun sa manière de faire les choses, pas vrai ? « Tu es… Saphir, c’est ça ? Je crois que la séance se passe avec toi… Je te laisse tranquille pour que tu reprennes tes esprits et on se rejoint là-bas. » Je lui adresse un clin d’œil avant de me redresser. « Mange un petit quelque chose, au cas où. » Ce serait cool qu’il ne retombe pas dans les pommes dans les prochaines minutes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



♔ MESSAGES : 189
♔ CELEBRITE : Baptiste Giabiconi
♔ ARRIVÉE LE : 05/10/2016

MessageSujet: Re: it's a mistake - saphir.   Ven 14 Oct - 14:05

Bon okay, bien joué Saphir ! Tu as vraiment gagné la médaille de la connerie en jouant les petites natures. Il m’a bien confirmé que je m’étais évanoui, je crois que je vais aller m’enterrer dans un coin jusqu’à ce que je sois trop vieux pour rester en vie. « Premièrement, je ne palpe pas le cul des gens toutes les cinq minutes… Ne me vois pas comme un pervers, tu veux ? Ensuite, oui, j’ai bien vu que tu allais m’en mettre une et je te suis reconnaissant de ne pas l’avoir fait. Pas que je veux me la raconter, mais mon visage vaut des millions de dollars. Et je croyais en effet que tu étais l’un de mes amis… On se salut de cette manière, c’est grave ? » J’hausse un sourcil, l’image de l’homme parfait vient de s’effondrer. Ce gars est carrément imbu de lui-même et je déteste ça. Je ne vais même pas répondre à sa dernière question, pour quelqu’un qui se revendique cent pour cent hétérosexuel, il vient de me foutre une main au cul quand même ! Il me demande si je suis bien Saphir, jusqu’à preuve du contraire, oui c’est ce qu’il y a de marqué sur mes papiers, et à moins que l’on m’ait menti après une amnésie dû à mon accident, je crois bien que c’est comme ça que mes parents m’ont baptisé. Et là PAF !, il m’apprend que la séance d’aujourd’hui se fera avec lui. Nice, merci mon agence pour ce coup de pute. En plus, c’est un vil dragueur avec ses petits sourires et ses clins d’œil. J’acquiesce poliment et le regarde partir. Bon, je vais me porter pour malade hein ! Et zou, je me casse en douce.

Je me lève rapidement et rassemble mes affaires mais ce n’est sans compter que le photographe s’en mêle : « Alors Saphir, il paraît que tu nous as fait une grosse frayeur tout à l’heure ? Comment te sens-tu maintenant ? » Je le tape tout de suite ou j’attends un peu ? « Je me sens bien mais en même temps, trahis et foutrement en rogne ma parole ! J’arrive, plus vite cette séance sera finie, plus vite je me casse ! » J’enfile la première tenue, passe rapidement par la case make-up et rejoins tout ce beau petit monde pour ce foutu shooting. J’espère sincèrement qu’ils ne vont pas nous faire prendre des poses explicites parce que sinon, je jure que je me casse et que plus jamais ils n’entendent parler de moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



♔ MESSAGES : 34
♔ CELEBRITE : Jon Kortajarena.
♔ ARRIVÉE LE : 05/10/2016

MessageSujet: Re: it's a mistake - saphir.   Mer 19 Oct - 13:21


Je rejoins finalement ma loge et je termine d’être préparé pour la séance photo. Je ne m’en fais pas, je pratique cela depuis des années et j’ai pris l’habitude de prendre la pose, de faire en sorte que mon image se vende merveilleusement bien. J’enfile ma tenue, elle est classe et parfaite, parfaitement taillée. Je soupire légèrement et m’en vais rejoindre le photographe avec qui je discute durant quelques minutes. Il est bien évidemment hors de question que l’on fasse des choses bizarres ou des trucs dans le genre. Nous représentons une grande marque de luxe et ils ne veulent pas que la marque soit entachée avec des conneries. Et moi, eh bien, il a toujours été hors de question que je prenne des poses suggestives avec un mec. Les mots de mon premier agent sont toujours là dans un coin de ma tête et me bloque horriblement.

Saphir arrive et nous commençons la séance. Étrangement, je le sens assez distant. Je ne comprends pas tellement son changement de comportement, mais qu’importe. Tant que je fais correctement mon travail. (…) La séance se termine enfin ! Je ne sais combien de temps elle a durée exactement, mais en tous les cas, ce fut fort amusant pour moi. J’ai eu l’impression que Saphir s’amusait bien et je me demande bien ce qu’il a pour être ainsi. Je retourne rapidement dans ma loge où on me démaquille et je renfile ma tenue de tout à l’heure, bien plus décontracté et dans laquelle je suis bien plus à l’aise. Une fois prêt, je réponds à quelques textos et retrouve Saphir dans sa loge. Je frappe à la porte et entre une fois qu’il ait dit que je le pouvais.

« Hey… T’as un souci ? »
Demandé-je simplement en levant les yeux de mon téléphone. « Je t’ai senti un peu distant… Pas tellement dans le délire. » Expliqué-je, de bonne volonté. Je ne sais vraiment pas ce qu’il a et je n’aime pas vraiment pas cette ambiance. J’aime quand les gens sont bien et heureux, même si je démontre souvent le contraire à cause de mon attitude.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



♔ MESSAGES : 189
♔ CELEBRITE : Baptiste Giabiconi
♔ ARRIVÉE LE : 05/10/2016

MessageSujet: Re: it's a mistake - saphir.   Jeu 20 Oct - 18:12

C’est juste le temps d’un shooting et après, je me sentirais mieux je suppose. La maquilleuse a fait du bon travail et la séance ne s’est pas trop éternisée. J’ai volontairement mis de la distance entre Joaquin et moi, c’est déjà suffisamment compliqué de garder son calme quand il est dans la même pièce que moi. Néanmoins, j’ai joué le jeu jusqu’au bout. Je suis dans ma loge, ou plutôt, dans la salle de bains aménagée et je me lave comme tout un chacun après une journée de travail. Je n’ai pas transpiré mais je me sentais sale. Sale parce que je me suis évanoui devant quelqu’un et que la dernière fois que ça m’est arrivé, c’était après l’accident. Mes parents avaient paniqué comme jamais mais voilà, c’était mes parents donc j’ai ressenti beaucoup moins de gêne, c’est évident. Là, je me suis évanoui devant celui qui est mon idole, ou plutôt, le garçon pour qui mon cœur bat si fort. Les vertiges d’un cœur amoureux, je suppose ? La honte tout simplement. J’aimerais me noyer dans cette douche, juste pour oublier ce moment plus que gênant. S’il avait été là, mon Lukas, je crois que je serais allé me réfugier dans ses bras pour ne plus en partir. Je porte ma main à mon cou et touche machinalement la croix qu’il m’a laissée. Je soupire longuement et sors de la douche pour me sécher avant de m’entourer dans le peignoir que j’ai à ma disposition. Je regagne l’espace habillement et pars à la recherche de mes vêtements de tous les jours.

J’étais en train de me perdre dans mes pensées quand on frappe à ma porte. J’enfile rapidement un boxer et dis à la personne qu’elle peut entrer. Lorsque la porte s’ouvre, j’ me sens rougir et mon cœur bat la chamade une fois de plus. « Hey… T’as un souci ? Je t’ai senti un peu distant… Pas tellement dans le délire. » Je m’asseye sur le canapé et le fixe : « Disons que ouais, je n’étais pas dans le truc parce que j’étais foutrement en colère… mais ça va, je vais mieux maintenant. C’était un bon shooting mais, je me doute bien que ça te fais pas grand-chose ce genre de truc, t’as déjà une belle réputation dans le cinéma… » Ce n’est pas une réflexion, c’est juste un bilan. Il n’a pas besoin de faire des shootings pour vivre plus que décemment. « Moi, je suis juste mannequin donc c’est mon gagne-pain comme on dit. Enfin bon, c’était cool de te rencontrer même si on s’est déjà rencontré plus d’une fois mais… je passais inaperçu en fait. Bref… » Ouais, Joaquin ne m’a même pas calculé alors qu’on s’est croisé plus d’une fois dans les soirées mondaines et autres cocktails.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



♔ MESSAGES : 34
♔ CELEBRITE : Jon Kortajarena.
♔ ARRIVÉE LE : 05/10/2016

MessageSujet: Re: it's a mistake - saphir.   Jeu 27 Oct - 13:12


J’observe Saphir durant quelques secondes et j’essaie de comprendre où il veut en venir dans ce qu’il me raconte. Je ne vois pas pourquoi il pense que c’est un truc comme un autre et que ça ne me fait pas grand-chose de faire ce shooting. J’ai toujours pris les choses très au sérieux et je me donne à cent pour cent dans tout ce que je fais. Même si je peux paraître parfois détaché des événements, cela ne veut pas dire que je suis blasé ou quelque chose qui s’en rapproche. Je passe une main dans mes cheveux et fronce les sourcils, incapable de vraiment voir où il veut en venir avec tout cela.

« Ce n’est pas parce qu’on ne s’est pas parlé que je ne t’ai pas remarqué. » Lâché-je simplement en tournant machinalement ma montre autour de mon poignet. Je ne sais pas pourquoi j’ai cette manie, mais c’est un geste que je fais très souvent. « Ces soirées sont… OK, ne répète pas ça, mais elles m’ennuient alors j’apparais un peu et je m’en vais ensuite assez rapidement, lorsque ma présence n’est plus requise. » Je réalise soudain que cela peut paraître prétentieux aussi, comme si j’étais trop bien pour ce genre d’événements. Et merde. « J’aime mieux être sur un plateau de tournage et ces shootings, contrairement à ce que tu pense, je les prends très au sérieux. Ce boulot, j’ai trimé pour l’avoir. Et ça m’a demandé des sacrifices que les gens ne s’imaginent même pas. » Je soupire légèrement et redresse la tête en réajustant légèrement le col de ma chemise.

« Et je réalise en parlant que parfois, je peux donner l’air d’être prétentieux. Je suis catalogué ainsi dans la presse people parce que je m’exprime comme si tout m’était dû. Mais ce n’est pas le cas. Ce n’est pas le vrai moi. » Je hausse légèrement les épaules, un peu mal à l’aise. Les gens ne se doutent pas qu’à une époque, je n’avais quasiment rien dans mon assiette et que mes parents se privaient eux-mêmes de nourritures afin que je puisse manger. Alors c’est vrai que je savoure pleinement ma nouvelle vie et ils m’ont rendu un chouia narcissique.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



♔ MESSAGES : 189
♔ CELEBRITE : Baptiste Giabiconi
♔ ARRIVÉE LE : 05/10/2016

MessageSujet: Re: it's a mistake - saphir.   Mar 1 Nov - 18:23

Ce gars-là, il serait pas un peu du genre ultra-curieux ? Non parce que ouais, il a une belle gueule. Ouais, mon cœur palpite quand nos regards se croisent mais… mais je ne sais pas en fait. « Ce n’est pas parce qu’on ne s’est pas parlé que je ne t’ai pas remarqué. Ces soirées sont… OK, ne répète pas ça, mais elles m’ennuient alors j’apparais un peu et je m’en vais ensuite assez rapidement, lorsque ma présence n’est plus requise. J’aime mieux être sur un plateau de tournage et ces shootings, contrairement à ce que tu penses, je les prends très au sérieux. Ce boulot, j’ai trimé pour l’avoir. Et ça m’a demandé des sacrifices que les gens ne s’imaginent même pas. Et je réalise en parlant que parfois, je peux donner l’air d’être prétentieux. Je suis catalogué ainsi dans la presse people parce que je m’exprime comme si tout m’était dû. Mais ce n’est pas le cas. Ce n’est pas le vrai moi. » J’écoute son monologue avec la plus grande des attentions. Ainsi donc, il porte également un masque ? Le masque du beau gosse qui joue clairement de ses charmes pour se faire des amis dont il n’en n’a rien à foutre ? Finalement, on est pareil lui et moi, la prétention en moins, je suppose. Je plonge mon regard dans le sien : « Et que faut-il faire pour voir le vrai toi ? Que faut-il représenter à tes yeux pour que tu nous montres ton vrai visage ? Tu sais, j’étais pareil avant et puis, j’ai eu un accident. Un accident parce qu’avec un ami, il y a eu un quiproquo monstrueux. Cet ami n’a pas daigné venir me voir à l’hôpital. Je me doute que ce genre d’endroit, ce n’est pas l’idéal pour discuter le bout de gras comme on dit par chez moi mais, j’en ai été très affecté. Du coup, j’ai mis un masque invisible pour ne plus avoir à revivre ce genre de désagrément. Personne ne sait vraiment qui je suis, même mes propres parents l’ignorent. Mais bon, je m’égare un peu du fil de la conversation. Je n’aime pas les soirées mondaines non-plus, sauf si un de mes amis s’y trouve et qu’on baise comme des salauds, sinon ouais, elles sont sans réel intérêt pour moi, donc je te comprends sur ce point-là. J’ai autant trimé que toi pour atteindre ce but également. Donc, comment on fait pour voir qui est le vrai Joaquin ? »

Chaque personne en ce monde, porte un masque à un moment de sa vie, ou même durant toute sa vie. Je ne vais pas mettre de gants pour m’adresser à lui mais, je ne vais pas non plus l’agresser, ce n’est pas mon genre. « Tu sais, j’ai toujours eu sincèrement envie de te connaître. Mais tu es intouchable. Les personnes qui veulent vraiment connaître l’homme derrière sa célébrité, n’ont pas la chance de pouvoir l’aborder sans qu’il y ait trente-six paparazzis qui répandent des foutus rumeurs. Du coup, ça met automatiquement des barrières. Et… le plus clair du temps, je suis de l’autre côté de la barrière. » Je ne suis pas le seul évidemment mais bon, nous sommes tous les deux dans ma loge et je sais que personne ne nous écoutera, alors autant se lancer, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: it's a mistake - saphir.   

Revenir en haut Aller en bas
 
it's a mistake - saphir.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De Saphir et d'Or
» Nuage de Saphir - Mâle [Clan de la Rivière]
» [Rubis/Saphir] Partie 3 : Rosyères ~ Clémenti-Ville
» ¤ Serena de Saphir ¤
» Pokemon saphir alpha/rubis omega

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WILD THING ™ :: Welcome to Gold Coast :: Beechmont-
Sauter vers: