AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ... je cherche, je cherche encore... attend j'cherche encore et encore.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: ... je cherche, je cherche encore... attend j'cherche encore et encore.    Mar 24 Mar - 3:32

→ EN COUPLE OU CÉLIBATAIRE ? PARLE-NOUS UN PEU DE TA VIE SENTIMENTALE ACTUELLE
Célibataire. Ça ne fait plus partie de ma vie de partager chacun des moments passés avec une personne depuis bien longtemps. Mon métier fais en sorte que je suis toujours en déplacement à travers le monde, alors non je suis pas en couple et non je n'ai personne dans ma vie. Je n'ai juste pas le temps de penser à ça ni même de partager ma vie.  

→ ENTRE NOUS… CROIS-TU RÉELLEMENT EN L’AMOUR ?
J'sais pas. Ça existe pour de vrai ? Parce que honnêtement je crois pas avoir été amoureux de qui que ce soit. Je me souviens pas avoir été capable de donner mon coeur à qui que ce soit. Je trouve ça important qu'une relation prenne son sens, alors que d'entretenir une relation qui mènera à rien.

→ PARLE-NOUS DE TA PREMIÈRE HISTOIRE D'AMOUR.
C'était carrément parfait entre nous. Elle était tout pour moi, mais ma consommation abusive de drogue et mon abus de pouvoir sur elle, sur tout les gens autours de nous me l'a fait perdre. Je le regrette encore, parce que j'ai clairement brisé son coeur mille morceaux. Elle ne me l'a pas dis mais je le sais. Je suis pas un con, je suis pas parfait moi et je le sais. J'ai appris avec le temps et à mes dépends que la vie ce n'est en rien chose facile.

→ COMMENT VOIS-TU LA PERSONNE DE TES RÊVES ?
Je la veux douce, attentionnée et passionnée. Je la veux simple et qu'elle m'aime pour ce que je suis maintenant et ce que j'ai aussi été avant. Je ne peux pas nier mon passé, donc elle devra accepté que j'aie déjà été le pire des connards. Je le suis encore pour certain et je le comprend, mais j'ai changé. Je suis le nouveau Aaron, donc je veux qu'elle donne tout son amour à ce nouveau Aaron.
Prénom Prénom² Nom
ft Avatar
Citation


Hello! moi c'est Pseudo, mais tout le monde me nomme surnom. J'ai vu le jour le date de naissance à lieu de naissance. J'ai donc âge. Il se trouve que je suis orientation sexuelle et statut civil. Pour gagner ma vie je suis métier. Je fais partie des groupe. Il paraît que je ressemble énormément à avatar. Et je remercie crédits pour les images de mon joli visage.

défaut ▻ qualité ▻  défaut ▻ qualité ▻ défaut ▻ qualité ▻ défaut ▻ qualité ▻ défaut ▻ qualité ▻ défaut ▻ qualité ▻ défaut ▻ qualité

▻ tic/habitude/manie ▻ tic/habitude/manie ▻ tic/habitude/manie ▻ tic/habitude/manie ▻ tic/habitude/manie ▻ tic/habitude/manie ▻ tic/habitude/manie ▻ tic/habitude/manie ▻ tic/habitude/manie ▻ tic/habitude/manie ▻ tic/habitude/manie ▻ tic/habitude/manie ▻ tic/habitude/manie ▻ tic/habitude/manie ▻ tic/habitude/manie

Stay with me

Prénom/Pseudo ⊱ ici Âge ⊱ ici Scénario ou PI? ⊱ ici Présence ⊱ ici Comment as-tu découvert PH? ⊱ ici Comment le trouves-tu? ⊱ ici Un double compte? ⊱ ici Un dernier mot? ⊱ ici

Code:
<span class="pris">CÉLÉBRITÉ</span> ⊱ pseudo en minuscule


Dernière édition par E. Aaron Matthews le Mar 31 Mar - 0:40, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: ... je cherche, je cherche encore... attend j'cherche encore et encore.    Mar 24 Mar - 3:40

citation


† AINT NO MOUTAIN HIGH ENOUGH
J’m’en souviens comme si c’était hier. J’étais assis là dans le salon en train de regarder mes dessins animés préférés, les jambes croisées, mon ourson en peluche entre les mains et les yeux pétillants. J’entendis du bruit plus loin dans la cuisine, quelques choses d’assez fort pour que cela capte mon attention. En fait ça me semblait être un cri de panique, un appel à l’aide. Je n’avais peut-être que quatre ans, mais s’était dans mes habitudes d’entendre ma mère crier. À mon âge tout ce que je savais faire c’était de planquer, regarder et recevoir les coups. Mes poings n’avaient pas de force pour arrêter mon père aussi violent. D’ailleurs, lorsque je détournai mon visage de la télévision.  Mon père ce tenait devant moi. Il  avait cette bouteille à la main, les cheveux en bataille, la barbe beaucoup trop long, les doigts jaunis par les nombres cigarettes fumées et il hurlait. « T’es qu’une connasse qui s'attire les ennuis. Si t’avais pas aidé Jimmy avec ces putains de fleurs à la con dans son jardin de merde, t’aurait pas des crampes. Va t’coucher !  » Il était bourré et assis dans son fauteuil habituel. Il se fichait bien de ce qui était en train de ce passé. Le fait est que ma mère était en train de perdre ses os. Elle attendait deux petites filles, des jumelles. J’allais avoir deux petites sœurs, identiques.  Du haut de mes quatre ans, le courage au ventre, mon ourson collé sur ma poitrine, je m’approchai de ma mère. Je lui donnai le combiné pour appeler les urgences puis m’assoyais près d’elle en attendant les secours.

† SOMEWHERE I BELONG
Les années ce gâchèrent après le décès de ma mère atteinte d’un cancer. Nous étions trois enfants destinés à vivre une vie de merde avec un père alcoolique.  Ça été l’enfer de vivre avec lui. J’essayais du mieux que je le pouvais de protéger mes deux petites sœurs des agressions de notre père. Cependant j’avais droit aux mêmes châtiments qu’elles. Je me faisais violer et battre par notre saoulons de père.  C’était pénible à subir je vous le dis. D’ailleurs, il fut un temps ou ces agressions ce faisaient moins rare. Personnellement je lui disais que j’allais le dénoncer, que j’allais tout faire pour le faire mettre en tôle, mais je n’eus pas besoin de faire quoi que ce soit. Tout changea lorsque les services sociaux vinrent se mêler de notre petite histoire de famille. « Jonathan, dis-moi qui t’as fais cette blessure sur ton visage ? » Me dit mon enseignante en fixant la plaie sur ma lèvre puis celle au dessus de mon sourcil. C'était triste de me voir dans cet état. J’étais piteux. J’avais des vêtements déchirés, des souliers troués par le temps et même ma peau était un peu salie. Pour nous l’hygiène dans cette maison ça n’existait pas. À croire que ce gros salaud aimait ça les jeunes enfants sales.  J’hochai en tête négativement et me mis à pleurer, oui même si j’avais treize ans.  Je ne voulais pas le dire, mais rapidement ceux qui me prirent sous leurs ailes comprirent que ça venait de chez moi. Le processus ce fit donc rapidement.  Mon père fut menotté et inculpé, alors que moi et mes sœurs furent envoyé dans deux orphelinats différents. Je fus séparé d’elles, comme un vieux mouchoir qu’on jette à la poubelle. Deux villes différentes, il n’y avait pas moyen que nous nous croisions. Était-ce un genre de coup monté ? Ou était-ce seulement involontaire puisque des orphelinats de garçons il n’y en avait pas à Chicago et encore moins des orphelinats mixtes.


† SOMEBODY I USED TO KNOW
Je passai deux longues années dans cet orphelinat. À quinze ans je fus adopté par la famille Matthews. C’était la famille parfaite pour moi. Cependant je leur donnai toute la misère du monde. Les bonnes manières je ne connaissais pas ça. Être poli, courtois et même un élève modèle ça ne faisait pas parti de mes compétences de jeunes adolescent de quinze ans. Je savais que ça allait être ma famille jusqu’à la fin de mes jours parce que légalement ils avaient le droit de me prendre à leur charge. J’étais placé sous adoption, parce qu’aux yeux de la loi j’étais sans famille.  C’était pénible pour moi de m’imaginer avec ce genre de personne. Pour de vrai, je ne savais pas ce que j’allais faire, puis qu’est-ce qu’il advenait de jumelles ? J’étais seul. Complètement seul… Comment je pouvais avoir une famille alors qu’elles n’en avaient probablement pas une ? De là vient le temps où je suis devenue une plaie pour la société. Je me suis lié d’amitié avec des gens peu recommandable, j’ai vendu de la drogue et j’en ai surtout consommé. J’étais devenu un truand bourré au as avec l’argent de ma nouvelle famille. J’arpentais les rues de Chicago les poches pleines. Non pas seulement d’argent mais aussi de drogue. Ce que je faisais de mes temps libres, c’était de boire, fumer et baiser. Une adolescence tumultueuse pour un garçon tourmenté. J’avais beau avoir la meilleure famille du monde, tout ce que je voulais c’était d’oublier mon calvaire. Le sort qui m’eut été légué par dieu. Cette chienne de vie qu’on m’a offerte sur un plateau d’argent. Alors, vous comprendrez que dans un état très peu à jeun je ne pensais plus à rien. Je ne pensais plus, tellement que j’étais en train de devenir comme mon père sans m’en rendre compte.


† WHAT GOES AROUND COMES AROUND
C’était la rentrée des classes. Elle était là assise au beau milieu de la classe avec ses copines. Elles ricanaient les quatre, mais elle ! Elle était comme un ange descendu du ciel que pour moi. Je l’aimais déjà sans qu’elle ne le sache. Mon cœur venait d’être transpercer par un poignard lorsque mon regard croisa le sien. J’étais confiant et sur de moi. Sauf que lorsque je m’approchai d’elle en compagnie de mes copains aussi idiots que moi à l’époque je ne pu m’empêcher de lâcher une connerie. « Tiens s’tu cherches quelqu’un pour prendre soin de ce joli cul, bah je suis ton homme. » Je me mis à rire, fit un high five à un copain puis continuai mon chemin. Je n’étais pas particulièrement fier de mon attitude, mais je devais aussi rester fidèle à moi-même et dire des conneries. Sauf que mes conneries mes rattrapèrent rapidement. Une fois arrivé en classe, je me rendis compte que la personne près de moi c’était elle. Nous allions être en science ensemble pour l’année entière. Putain de merde ! Elle me regarda un bref instant puis ce retourna vers son cahier. « Tu ne toucheras pas à mon cul j’te préviens, on n’est ici pour travailler et rien de plus. » Me dit-elle sérieusement. Elle était calme et moi j’étais complètement sous le choc. Bordel, comment elle pouvait être si belle et être dans ma classe, puis surtout en équipe avec moi. « Arrêtes de me regarder et concentres-toi nous avons du travail. » Elle me fixa et plissa les yeux. Elle allait me tuer ou quoi ? Puis comment elle pouvait avoir un certain pouvoir sur moi. Elle faisait comment ? J'étais en train de me faire avoir ! Ou c'était une sorcière. La voilà sorti d'un livre d'Harry Potter me dis-je. C'était impossible qu'elle soit en train de m’ensorceler comme ça.

† WHEN I'M GONE
C’était un soir d’été, y avait une fête d’organiser par le lycée pour nous inviter à terminer l’année en beauté sur la plage. J’étais déjà bourré avant de me rendre sur place et en arrivant je m’enfilai avec des copains une petite ligne de poudre. Moi et Sandie on était en couple depuis quelques mois et ça allait bien. Sauf que ce se soir-là, ce fut la dernière fois que nous nous sommes vu. J’avais passé une bonne partie de la soirée en sa compagnie, même que nous nous étions trouvé un petit coin tranquille pour passer aux choses sérieuses. J’étais son premier et même si j’étais l’un des pires connards, je m’étais organiser pour que tout sois parfait pour elle. Je l’ai mené loin sur la plage de Chicago et nous profitèrent de la lumière de la pleine lune pour passer officiellement à l’acte. Pour elle tout était parfait. Cependant, mes copains vinrent me chercher en panique. Il y avait un gars qui se faisait donner la raclée du siècle. C’était un de nos amis. Je lui demandai de m’attendre là et je la quittai. Arrivé là-bas je me battu avec tout ceux qui étaient sur place et qui causaient du tord à mon meilleur ami.  La bataille prit rapidement fin lorsque la police arriva sur les lieux. Sous l’effet de la colère j’avais presque tué un gars que je ne connaissais pas. Je fus aveuglé par la lumière des lampes de poches des policiers, donc je lâchai le gars le visage ensanglanté tout comme mes mains et on me menotta. Avant d’embarquer dans la voiture de police, mon regard croisa celui de Sandie. C’est là que j’ai compris que mon coeur voulait quelques choses. Il la voulait elle, mais c’était déjà terminé depuis la seconde ou j’avais posé la main sur le gars en question.

† THE HEART WANTS WHAT IT WANTS
Je fis de la détention juvénile après cette soirée. Mon procès fut difficile et ma famille m’en a longtemps voulu. Je sais ce qu’ils se sont dis. Pourquoi on n’a adopté un gars un comme lui. On aurait pu éviter les problèmes. Je les ai déçu je le sais. Cependant je me suis repris en main. J’ai suivis une cure de désintoxication, j’ai terminé mes études à domicile. J’ai suivi de nombres sessions de thérapies avec un psychologue pour m’aider à extérioriser tout ce que je voulais qu’il sorte de ma tête. Mon psy m’a même convaincu d’écrire et même de jouer de la musique. Ça porté fruit, puisque maintenant je suis militaire. Je suis dans le droit chemin et ce qui est du passé est du passé. Je n'ai plus envie de retoucher à ça au risque de perdre ma carrière.  




Dernière édition par E. Aaron Matthews le Mar 31 Mar - 0:36, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



♔ MESSAGES : 531
♔ CELEBRITE : Emeraude Toubia
♔ ARRIVÉE LE : 14/04/2014

MessageSujet: Re: ... je cherche, je cherche encore... attend j'cherche encore et encore.    Mar 24 Mar - 13:33

Mon petit mec, il me revient tout nouveau tout beau !
J'ai bien hâte de recommencer à rp et refaire notre belle histoire d'amour. I love you


I don't say his name, no more.
I know that's what people say-- you'll get over it. I'd say it, too. But I know it's not true. Oh, youll be happy again, never fear. But you won't forget. Every time you fall in love it will be because something in the man reminds you of him.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: ... je cherche, je cherche encore... attend j'cherche encore et encore.    Jeu 26 Mar - 14:26

Re-Bienvenue. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ... je cherche, je cherche encore... attend j'cherche encore et encore.    

Revenir en haut Aller en bas
 
... je cherche, je cherche encore... attend j'cherche encore et encore.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cherche skinneur
» Cherche un échappement akrapovich pour RMZ 450 2009
» GYPSIE BICHONNE DE 10 ANS (95) URGENT CHERCHE ADOPTANT
» MINDY X CANICHE FEMELLE 3 ANS CHERCHE ADOPTANTS
» Cherche Roue KTM

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WILD THING ™ :: Présentations des admins-
Sauter vers: