AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I'm a fire starter, i'm a sweet disaster + Ethan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: I'm a fire starter, i'm a sweet disaster + Ethan   Mer 17 Déc - 21:29

→ EN COUPLE OU CÉLIBATAIRE ? PARLE-NOUS UN PEU DE TA VIE SENTIMENTALE ACTUELLE
Je suis célibataire. Il n'y a pas grand chose à dire là-dessus je pense. Et pour l'instant, même si j'avoue que j'essaie de me contenter des histoires des autres, je ne désespère pas de trouver !

→ ENTRE NOUS… CROIS-TU RÉELLEMENT EN L’AMOUR ?
Quitte à faire un peu fleur bleue, oui, j'y crois. C'est peut être assez stupide de ma part de penser ça, mais toujours est-il que j'ai mis du temps avant d'y croire et aujourd'hui, je ne pense pas qu'il puisse y avoir quelqu'un au monde qui ne puisse vivre sans amour. Quel qu'il soit, il est le plus important et la bouffée d'oxygène de chacun de nous.

→ PARLE-NOUS DE TA PREMIÈRE HISTOIRE D'AMOUR.
J'avais seize ans. Je ne sais pas si on peut parler d'une histoire d'amour, mais être avec elle me faisait du bien. C'était un peu après l'accident de mon frère. J'étais assez perturbateur et je recherchais beaucoup les sensations fortes. Et elle arrivait à me calmer. Je ne sais pas si c'est une si bonne chose, mais ce n'était pas vraiment de l'amour mais toujours est-il que je ne suis pas certain d'avoir un jour réellement ressenti de l'amour pour elle. Nous sommes pourtant restés ensemble trois ans. Mais je pense qu'elle s'est rendue compte de ce qu'étaient mes sentiments pour elle et c'est pour cela que nous avons cassé.

→ COMMENT VOIS-TU LA PERSONNE DE TES RÊVES ?
Sincèrement? Je n'en suis pas sûr d'en avoir une idée. Tant qu'elle est simple et qu'elle se respecte avant tout, je ne demande pas grand chose. Sauf peut être qu'elle me prouve qu'elle tient à moi. Enfin, je sais pas ... je n'en sais rien...
Ethan James PotterNom
ft Sean Faris
« Un pari n'est gagné que si tous les joueurs ont perdu »


Hello! moi c'est Ethan, mais tout le monde me nomme Potter ou Pott. J'ai vu le jour le 23 Janvier 1990 à Chicago. J'ai donc 24 ans. Il se trouve que je suis hétéro et célibataire. Pour gagner ma vie je suis dessinateur dans un atelier de BD. Je fais partie des Without you. Il paraît que je ressemble énormément à Sean Faris. Et je remercie sparkle pour les images de mon joli visage.

protecteur ▻ jaloux ▻ attentionné ▻ impulsif ▻ compréhensif ▻ impatient ▻ franc ▻ têtu.

▻ Ne peut pas se réveiller sans sa tasse de chocolat chaud ▻ Aime le soleil et la neige ▻ Fait souvent des moues sans raison ▻ se mord souvent, littéralement, les doigts ▻ ne mange pas tout ce qui est vert ▻ Aime les musiques jouées au piano, même s'il ne sait pas en jouer lui-même ▻ Joue au football presque tous les soirs ▻ Dessine dès qu'il en a le temps ▻ Ne mange jamais ses céréales mélangées au lait: céréales dans un bol, lait dans un verre ▻ Voudrait être un grand auteur de BD

Stay with me

Prénom/Pseudo ⊱ Blueberry Âge ⊱ 19 ans Scénario ou PI? ⊱ PI Présence ⊱ as much as possible!! Comment as-tu découvert CIL? ⊱ Comment le trouves-tu? ⊱ Un double compte? ⊱ Un dernier mot? ⊱ BONZAAAAAÏÏÏÏ!

Code:
<span class="pris">SEAN FARIS</span> ⊱ ethan j. potter
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: I'm a fire starter, i'm a sweet disaster + Ethan   Mer 17 Déc - 21:30

« Si tu ne vis pas ce moment à ce moment là, il faut que tu attendes le moment suivant pour revivre ce moment à ce moment là ...»

Je suis né jour de pluie. Ce n’était pas un jour très joyeux. Ma mère tomba malade à ma naissance. Et mon père, non certain de pouvoir assumer le tout, s’en est allé, loin, préférant vivre comme il l’entendait, sans aucune contrainte et sans aucune attache. Grand bien lui fasse. Ma mère a survécu. Difficilement, mais elle l’a fait. Un peu moins d’un an après ma naissance, elle s’en est remise. Mais, se rendant compte de la vie qu’avait eu son bébé et du lien qu’ils n’avaient pas eu tous les deux malgré le fait qu’ils partagent le même sang, sans en parler à quiconque dans sa famille, elle m’a laissé à l’orphelinat. Je n’y ai pas été malheureux. Bien loin de là d’ailleurs. L’orphelinat était ma seule réelle famille. J’ai beaucoup partagé avec les autres enfants. Puis surtout, je n’étais pas un enfant perturbateur. Ou du moins, j’ose au moins l’espérer. Certes je n’étais peut être pas le plus facile à vivre mais les adultes à l’orphelinat ont dû finir par s’y faire. Ils n’eurent cependant pas vraiment le temps de se faire une opinion sur moi. Je n’avais pas encore atteint mes quatre ans que l’on m’adopta. Je m’étais cependant attaché aux gens de l’orphelinat et mes parents adoptifs, les Potter, lorsqu’ils comprirent que je pleurais encore et encore mes amis du foyer, décidèrent de me laisser l’opportunité, une fois par semaine d’y retourner pour passer du temps avec eux. Le directeur accepta également mes visites, bien qu’à contrecœur au début. Je ne jouais qu’au foot avec mes amis et parfois pas bien souvent. Je forçais ma mère, la femme généreuse qui m’avait adopté pour des raisons louables, à m’aider à faire quelques gâteaux. J’étais le premier enfant qu’elle adoptait. Elle était encore très jeune à l’époque, elle devait n’avoir que vingt-cinq ans, mais elle avait pris, en compagnie de son mari, la résolution de n’avoir qu’un seul enfant à elle et de donner sa chance à quelques enfants abandonnés. Nous n’avons fini que par être quatre enfants. Trois adoptés et un bien à elle. Mais ni elle ni son mari ne faisaient jamais la différence. Et nous, nous ne nous sommes jamais considérés comme autre chose que des frères et sœurs, malgré nos différences, qu’elles soient physiques ou non. Nous n’étions peut être pas la famille parfaite, mais nous formions une famille. Et bien que je ne sois jamais resté bien longtemps en foyer, j’avais besoin d’en avoir une. Je me sentais aimé et voulu, ce qui, dès lorsque j’atteignis l’âge où j’eus une conscience, me semblait totalement impossible avec ce que la nature m’avait donné comme parents biologiques.
Avec mes retours réguliers à l’orphelinat, je rencontrais pour la première fois une petite blonde, Sky. Nous avons commencé à nous parler. Nous avions beau avoir trois ans de différence, le courant passa très vite entre nous. Je délaissais parfois même mes amis et leur ballon de foot pour parler avec elle. Je n’avais peut être pas de réel problème avec ma famille d’accueil, mais mine de rien, cela me faisait du bien de parler à quelqu’un, même pour ne pas dire grand chose d’intéressant. Je me suis rapidement attaché à elle. J’avais, certes, trois frères et sœurs dans ma famille d’accueil, mais ce n’était pas pareil en fait. C’était désormais comme si j’avais deux familles: celle qui m’avait adopté et celle que représentait Sky. Je la considérais comme ma petite sœur. Le temps passant, elle est devenue, en quelque sorte, ma confidente, et ce, je pense, de manière réciproque.  
Les saisons passèrent sans jamais se ressembler. Alors que j’atteignais mes seize ans, mon frère d’accueil se fit renverser par une voiture. Huit ans plus tard, il est toujours dans le coma, et les chances qu’il se réveille sont tellement faibles que les médecins les considèrent comme inexistantes. Affecté par cet événement, je me suis réfugié dans le sport. J’ai d’abord fait de la boxe pour me défouler. Mais j’avais l’impression d’être encore plus violent avec la haine que je portais. Sur le conseil de ma mère, j’ai alors fait du football. J’avoue, ça m’a beaucoup plu. Je n’ai toujours pas arrêté aujourd’hui, même si c’est beaucoup moins ponctuel qu’à l’époque du lycée. J’ai arrêté l’université il y a un an alors que j’avais vingt-trois ans. Cinq ans après l’avoir commencée, ça ne m’intéressait plus vraiment. Passionné de dessin, aujourd’hui, je suis stagiaire dans un atelier de BD où j’espère bien un jour pouvoir créer ma propre histoire. Et devenir quelqu'un d'important.
Revenir en haut Aller en bas
 
I'm a fire starter, i'm a sweet disaster + Ethan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche open : Fire & Shadow
» Un article intéressant de Régine Chassagne du groupe Arcade fire
» [UPTOBOX] Fire Girls [DVDRiP]
» MILLA ♣ set fire to the rain
» echange starter hericendre/Arcko/skitty

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WILD THING ™ :: Présentations des admins-
Sauter vers: